jeudi 1 août 2013

Naturisme et nudité. Union obligatoire ? (42)

 Bonjour tout le monde,

Nous reprenons la suite de nos articles consacrés à notre avancée pas à pas dans l'art de vie qu'est le naturisme.

1990, nous avons poursuivi notre randonnée dans le massif des Ecrins.

Annick profitant de chaque instant possible pour offrir sa nudité à l’air libre. Sa nudité, elle l’invitait maintenant chaque fois qu’elle le pouvait, sans se poser de question. Et le photographe que je suis, était loin de s’en plaindre.

De retour de ce voyage en montagne, Annick s’impatiente de voir ses photographies. Heureuse du résultat, elle me demande de faire agrandir ses préférées avant de les encadrer pour continuer à orner les murs de l’appartement. Sa nudité photographique est maintenant omniprésente pour notre plaisir à deux. Mais sa joie, comme la mienne, est aussi d’entendre les commentaires élogieux sur ses photos venant de nos amies et amis qui comprennent notre démarche artistique sans toutefois aborder le thème du naturisme dont nous ne faisons pas écho.



 Arrivait alors l’année 1991, une année exceptionnelle pour Annick et moi. Le début d’année se passe à merveille avec un joli réveillon en tête à tête à l’appartement, en toute nudité. Minuit sonne et le champagne pétille ! Plus merveilleux encore, Annick nue m’entraîne, malgré le froid, sur la terrasse de l’appartement pour regarder, l’un à côté de l’autre, tels Adam et Eve, le feu d’artifice tiré pas loin de chez nous. Annick est ancrée dans son naturisme de couple.

Les premiers mois passent dans la joie et la bonne humeur, jusqu’au jour où, au mois d’avril, Annick commence à s’inquiéter de quelques signes de mutation de son corps ! 


Petite visite chez son gynécologue et le verdict tombe : Annick est enceinte !


Notre bonheur est comble car c’est un rêve de plusieurs années qui se concrétise.
Mais la question se pose à nous : et notre naturisme ?

A suivre, ...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire