mardi 21 novembre 2017

Généreuse et audacieuse ? - 3

Bonjour tout le monde,

Je continue à donner ma vision des choses par rapport au commentaire d'un de nos lecteurs.

C’est donc bien du « live » qui est totalement différent de la simple vision d’une photo me représentant nue. C’est du « live » justifié où tout un chacun justifie sa présence et sa nudité ou non. Certes, dans ce « live », la nudité est vivante, en mouvement. Elle est proche. C’est du « live » naturiste étendu au non-naturiste pour la bonne cause. C’est du « live » qui montre ma nudité en sa réalité et non sur papier. Cette réalité, bien qu’elle soit naturellement vécue, permet à l’Autre d’en découvrir plus que sur une photo.
J’en suis consciente comme j’en suis consciente lorsque je pose nue. Mais c’est la réalité de la nudité naturiste vécue en centre naturiste ou sur une plage naturiste.
C’était donc facile et tout à fait naturel pour moi d’être nue à l’occasion de ce salon du naturisme car j’évoluais dans un espace naturiste ouvert, occasionnellement, aux non-naturistes. Il n’y avait rien d’exceptionnel, pour moi, d’être nue puisque ma nudité s’inscrivait dans ce contexte naturiste en ma qualité d’exposante naturiste et non de visiteuse.
C’est toute la force de la classification de mes nudités. Ma nudité est toujours facile à vivre et naturellement lorsqu’elle entre dans un contexte précis. Je n’ai aucun problème à évoluer nue dans un contexte naturiste puisque la nudité y est autorisée et partagée.

Par contre, pour être complète, je n’aurais pas été nue à mon stand si ce salon du naturisme s’était tenu en dehors d’un centre naturiste. Mais, Jean-François aurait, quant à lui, exposer ses photos me représentant toute nue sans que cela m’indispose.
Ici, le « live » a démystifié, aux yeux des non-naturistes, cette nudité naturiste mise à toutes les sauces par ceux qui ne connaissent pas cette saine pratique de la nudité. Et pour moi, le non-naturiste est un être humain qui, lorsqu’il ou elle vient vers moi, est accueilli avec bienveillance et respect et non en agresseur. Je l’accueille avec le sourire, je dialogue normalement avec elle ou lui, je réponds sans détour à toutes ses questions même celles relatives à ma nudité.

Mais « en live », en dehors de ma pratique du naturisme, de la pose nue, personne n’a accès à ma nudité. La classification de mes nudités.

A suivre, ...

samedi 18 novembre 2017

La récompense !

 Bonjour tout le monde,

Depuis des années, nous avons aménagé une mangeoire pour les oiseaux du jardin.

La mauvais temps est là, et ils reviennent pour notre plus grand plaisir.
Voici une sittelle torchepot.


Ici, une mésange nonnette .

Une mésange bleue.

Enfin, voici un pic épeiche.

La chasse à l'image est ouverte !

Belle journée à vous.

vendredi 17 novembre 2017

Hola Lanzarote - 6

Bonjour tout le monde,
Avant de passer l'après-midi dans la piscine, il y a lieu de faire les courses auprès des producteurs locaux.

Visite chez le poissionnier.

Ensuite à la pâtisserie.
Hum !

 Chez la fromagère.

 Chez mon amie la maraîchère !

Chez mon ami le fromager.


Avant d'aller boire une bonne cerveza à notre petit bistrot du village.
Et maintenant, piscine !
A bientôt.

mercredi 15 novembre 2017

Généreuse et audacieuse ? - 2

Bonjour tout le monde,

Continuons ma réflexion sur ce commentaire d'un de nos lecteurs.
Etait-ce facile et naturel ? Oui, pour diverses raisons.
Lorsque j’ai demandé, en 1986, à mon ami Jean-François, de me familiariser avec ma nudité, j’ai appris à vivre nue en sa présence, lui étant toujours habillé. J’ai découvert alors la nudité naturiste, dénuée de toute sexualité. Une révélation, le départ d’une magnifique émancipation.
Un an plus tard, je découvrais à ses côtés, au Danemark, la mixité sur les plages. Je me suis alors accoutumée à être entièrement nue en présence de personnes en maillot. Moins facile mais j’y suis arrivée. Aujourd’hui, cette mixité sur les plages ne me dérange en rien et j’y suis toujours nue.
C’est souvent difficile à faire comprendre à un(e) français(e) cette acceptation de la mixité. En France, le naturiste est assez carré et veut imposer, sur les plages naturistes, la nudité à toutes et à tous. Dans les pays nordiques, mais aussi en Grèce, en Espagne, les « plages naturistes » sont des espaces ouverts où il est autorisé d’être nu mais en rien obligatoire et cela ne dérange personne.
Cela ne me dérange donc, en rien, qu’un homme ou une femme « habillé(e) » me voit entièrement nue parce que ma nudité est justifiée et/ou autorisée. Et librement vécue.
Un beau souvenir est celui de ma promenade nue, en 2011, sur la plage principale de la ville de Morojable à Fuerteventura. C’était au lever du jour et Jean-François et moi étions les seules personnes nues sur la plage, croisant des promeneurs habillés ou en maillot sans que cela ne dérange personne. C’est la mixité que j’affectionne.
En 1992, je découvrais la vie en centre naturiste aux « Routelles en Provence ». Je vivais donc nue en permanence en présence de tous les autres vacanciers, nus.

Enfin, la pose nue pour d’autres artistes que Jean-François m’a habituée à être nue en présence d’un artiste habillé. Une autre nudité que je viens d’étayer longuement. Beaucoup plus « live » que la nudité naturiste car comme je l’ai écrit dans mes récents articles, cette nudité est artistiquement exploitée selon le désir de l’artiste. Je n’en suis donc pas « maître » durant la durée de la séance.
A suivre, ...

dimanche 12 novembre 2017

Généreuse et audacieuse ? - 1

Bonjour tout le monde,
Permettez-moi de partager avec vous ce commentaire relatif à ma démarche naturiste et artistique et d’y répondre.
« Une personne si généreuse de se montrer nue devant tant de monde. Vous en avez parcouru du chemin depuis 1986! Vous avez même été jusqu’à être au salon du naturisme nue en “live” devant tous les visiteurs. Dites-moi si cela a été facile et naturel d’être sur un stand à un salon étant nue. Il faut une sacrée audace, vous n’êtes surement pas timide. »
Lorsque Jean-François, l’an dernier, m’a offert devant tous nos invité(e)s et la télévision régionale, son livre photographique reprenant, année par année, les 98 plus belles photographies qu’il avait réalisées de moi, toute nue, j’ai mesuré l’ampleur de ce chemin parcouru depuis 1986. Je n’avais pas un sentiment de nostalgie mais bien la fierté d’un rêve devenu réalité, grâce à lui, réalité qui est toujours d’actualité, aujourd’hui.
Oh que si, je suis d’une timidité renversante et d’une discrétion absolue dans ma vie de tous les jours, au contraire de ce que mon parcours naturiste et artistique pourrait faire croire.
L’audace n’en est pas une. Entièrement nue, « en live », au salon du naturisme de Paris (Héliomonde - mai 2008), en présence de tous ces visiteurs habillés. Ce n’était pas une question d’audace mais de logique avec moi-même. Ce salon du naturisme se tenait dans un centre naturiste. En tant que femme naturiste, je ne pouvais qu’y évoluer nue. A noter qu’en tant que naturiste, Jean-François y évoluait aussi nu. J’y étais invitée à exposer en tant qu’artiste naturiste qui traite le nu féminin au travers ses pastels et sculptures. Jean-François y était invité à exposer en tant que photographe naturiste traitant le nu féminin. Il était donc normal et justifié que je sois toute nue. Le contraire aurait été illogique.
A souligner que je n’étais pas nue qu’à mon stand mais que je déambulais nue dans tout le centre naturiste, lieu où je logeais également à cette occasion.
Comme il était logique et normal que les visiteuses et visiteurs soient habillé(e)s. Ici, les visiteu(ses)rs venaient découvrir cet art de vie particulier qu’est le naturisme. La nudité fait partie intégrante de cet art de vie. Il était donc normal, pour ces visiteurs, de croiser le chemin d’une femme naturiste nue ou d’un naturiste nu. Il était donc normal, pour moi, que ces visiteu(ses)rs soient habillé(e)s et me croisent nue. Un salon du naturisme est, quelque part, une journée porte ouverte aux non-naturistes pour leurs faire découvrir notre art de vie. Les accueillir en étant habillée était tronquer une partie de la réalité naturiste. Ce que je me refusais de faire par respect des non-naturistes.
Etait-ce facile et naturel ? 

A suivre, ...

dimanche 5 novembre 2017

Hola Lanzarote 2017 - 5

 Bonjour tout le monde,

Terminons en beauté cette belle promenade nue dans le parc naturel des volcans.

 Pour qui connait l'endroit, c'est un plaisir de s'y balader toute nue sans indisposer qui que ce soit.


Et c'est praticable, même pour moi qui remarche normalement.

 Houa ! Un palmier !



 Allez, deux heures de promenade, c'est bon, il est temps de me rhabiller.





Maintenant, direction la piscine de la villa !

A bientôt.

dimanche 29 octobre 2017

Hola Lanzarote - 4

 Bonjour tout le monde,

C'est pas tout mais maintenant, il faut revenir sur nos pas pour reprendre la voiture !

 En avant Annick, et que cela marche !

 C'est qu'à force de volonté, elle a retrouvé du rythme !

 Stop, un figuier !

 Et qui dit figuier dit ?

 Figue ! J'espère qu'elle est mûre !




Hum ! Un délice !

Belle journée et à bientôt pour la poursuite de cette randonnée nue dans le parc naturel des volcans.

mardi 24 octobre 2017

Hola Lanzarote 2017 - 3

 Bonjour tout le monde,

Poursuivons notre belle promenade nue dans le parc naturel des volcans de Lanzarote.
Paysage fantastique et grandiose comme il se doit.


Me voici dans un petit refuge contre le vent.

Instant d'un beau portrait par mon petit photographe de mari.

On continue ?

Ouf, ce dos !

 En rouge et noir !

Demi-tour !

L'air de rien, le temps s'écoule et le soleil me réchauffe les os.

Terrain un peu plus difficile.



Un peu de repos.

 Avant de repartir.





Je me sens toute petite dans ce magnifique décor.

Belle journée à vous et à bientôt pour la suite de cette belle promenade nue.