lundi 5 avril 2010

Naturisme et nudité. Union obligatoire ? (Partie 27)

Une animation certaine règne dans le port le temps que les gens débarquent (très peu de personnes en dehors d’Annick et moi), que l’on débarque surtout les marchandises pour les villageois et le magasin du coin, le courrier pour la poste locale et que quelques personnes embarquent.

Et puis, tout devient désert et silencieux. Nous nous asseyons à la terrasse de la taverne du port, sirotons une menthe à l’eau car la chaleur est élevée et demandons au patron si nous sommes bien à Patmos.
A notre grande surprise, il nous répond que non, que nous sommes sur l’île de Lipsi. Que Patmos, c’est l’escale suivante !

Nous regardons notre carte de la Grèce et n’y voyons pas cette île. Le patron nous montre un petit point blanc, sans nom et nous dit que nous sommes là.

Puisque nous y sommes, restons-y !
Surtout que nous apprenons que le prochain bateau qui monte vers Patmos ne passera pas avant trois jours !

Comment nous faisions-nous comprendre, me demanderez-vous ? Et bien, ces îles ont été occupées par les italiens et les villageois parlent encore l’italien. Notre chance est qu’Annick comprend et parle l’italien.
Nous demandons alors au patron s’il y a un endroit pour pouvoir planter notre tente. Il nous explique qu’il faut prendre la route qui longe le port puis le sentier qui grimpe vers le sud et que dans la crique, il y a un petit restaurant, chez Maria, où il est possible de planter la tente dans les champs.
Nous suivons le conseil et arrivé au-dessus du sentier, nous découvrons un endroit de rêve !

A suivre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire