lundi 9 avril 2012

Naturisme et nudité, union obligatoire ?(38)

 Il n'est plus temps de se reposer, il est temps de partir.

 Le sentier de haute montagne commence ici, au pied du col d'Arsine à 1650 mètres d'altitude.
Là-bas, au loin, le sommet enneigé du col. Ouf, en voilà des kilomètres à parcourir !

Et rapidement, cela monte !

Et des petits ponts en bois pour franchir le torrent !

Oh qu'il était jeune mon petit photographe de mari !


 Petite pause au bord du torrent ! Qu'il est beau le paysage ?
C'est là où nous découvrons une autre facette du naturisme, je vais y revenir.

Parce qu'il y a encore à grimper !

 A, nous voilà arrivé à du plus plat ! Nous sommes au plan de l'Alpe, dans un décor magnifique !
Mais, il y a encore du chemin !

Et le soleil est de la partie et il fait très chaud malgré l'altitude !

 Houa ! Le pic de la Chamoissière ! Que c'est beau !

 Et voilà la grande ruine.

 Nous arrivons tout doucement au refuge de l'Alpe à 2096 mètres d'altitude.

Nous ne nous y arrêtons pas car notre volonté est de vivre en harmonie avec la nature.

Allez, une petite halte car les jambes souffrent mais le col se rapproche.

Donc, le naturisme, ce n'est pas que de la nudité en commun. C'est aussi aller à la rencontre, à la découverte de la nature et de ses beautés.

Nous avons voulu découvrir ce coin des Alpes à pied pour éviter toute pollution de  la nature. Le fameux RESPECT qui est la pierre angulaire du naturisme.

Allez, c'est reparti. C'est tout simplement grandiose ! Je me sens petite au milieu de cette nature !


Nous voilà arrivés au rif de la Planche.

Quel paysage ! Cela valait le coup de grimper si haut !.

Alors, cela suffit pour aujourd'hui. Au pied du rif, nous plantons notre tente pour passer la nuit là-haut. Au fond, le pic des Agneaux qui culmine à 3663 mètres d'altitude.

Il est temps de prendre un petit bain de pieds car ils souffrent et demain, c'est encore des kilomètres de marche qui nous attendent !

Mais avant d'aller prendre le sommeil du juste, admirons le coucher de soleil sur le pic des Agneaux.

A suivre, ...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire