lundi 18 mai 2009

Naturisme et nudité. Union obligatoire ? (Partie 17)

Mais, cette réflexion est-elle simplement cantonnée dans la seule approche du nu et du naturisme ?

Et si l’on peut admettre le regard de l’autre (le conjoint) sur sa nudité dans le cercle privé du couple, il n’en est certainement pas de même du regard d’autrui, d’un inconnu. Donc la patience et le respect de l’autre sont les bases même de la réussite de la démarche vers la nudité « publique » qui n’est, en aucun cas, un objectif mais, une éventualité.

La journée s’écoulait paisiblement sous un soleil de plomb qui eut la bonne idée de donner l’envie à Annick de rejoindre ma nudité. Elle m’interrogea et je lui ai répondu : à toi de savoir, moi, je suis déjà nu.

Elle me demanda alors de faire le tour du propriétaire pour m’assurer qu’il n’y avait personne. C’était le cas.
Ne me faisant pas confiance, elle fit l’inspection elle-même.
De retour, elle resta longuement debout, continuant à épier le voisinage. Ses mains passèrent dans son dos, y restèrent immobiles sur l’attache du soutien-gorge. Un déclic se fit et Annick abandonna son dessus de maillot tout en gardant, tel un gardien de la paix, le dessous pour refaire un tour du secteur.


Dessus de maillot qu’elle alla ranger définitivement dans le sac de plage.

Ce n’est qu’après de longues minutes d’hésitation, scrutant le moindre bruit, le moindre mouvement autour de nous, qu’elle découvrit le bien-être de la nudité en plein air, pour ne plus jamais la quitter.

A suivre, ...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire