lundi 6 avril 2009

Naturisme et nudité. Union obligatoire ? (Partie 8)

La mixité,
la cohabitation idéale.

Porte le maillot celle ou celui qui veut, n’en porte pas celle ou celui qui n’en a pas envie.

J’apprécie énormément cette saine mixité en vigueur sur les plages danoises.
Parce qu’elle correspond à ma vision du respect du droit de chacun d’être et d’agir au niveau de sa « tenue » de plage. Conforté par le fait que cette mixité est vécue dans ce que j’apprécie plus encore : le respect mutuel de l’autre.

Et « l’autre », au premier degré, est le conjoint qui peut admettre notre idéal naturiste mais ne pas vouloir se montrer nu(e) devant d’autres personnes. La mixité est alors une réponse, parmi d’autres, à la question régulière de la pratique du naturisme au travers du couple.

Combien de fois je ne lis pas qu’un naturiste doit aller seul à la plage naturiste parce que son épouse refuse, et c’est parfaitement son droit, de se mettre nue devant les autres !
Sur les plages danoises, il est courant de rencontrer un couple dont l’homme est nu et la femme est en maillot ou inversement.

Lorsque « l’autre » s’étend au cercle familial lorsqu’il s’agit pour les parents de pouvoir vivre leur naturisme de plage avec leurs enfants, sans que les enfants n’acceptent d’adopter la nudité. C’est d’ailleurs « amusant » de voir un couple nu jouer au ballon sur la plage avec leurs enfants en maillot de bain.

Enfin, lorsque ce respect des autres passe par l’acceptation du fait que l’on puisse porter un maillot ou pratiquer le monokini parce que ces autres ne désirent pas vivre nu(e)s. Ce qui est leur droit absolu.

Cette mixité permet alors une cohabitation pacifique et bénéfique pour tout le monde, entre naturistes et non naturistes, qui évite cette ghettoïsation des plages naturistes faisant de la pratique de la nudité sur les plages, une marginalité. Et des naturistes, des êtres à part parquer dans des espaces délimités par des poteaux quant il ne s’agit pas de barbelés !

Grâce à cette mixité sur les plages danoises, la nudité est reconnue comme une pratique normale, au même titre que le port du maillot. Elle n’est donc pas diabolique ou militante. Elle est, tout simplement, vécue, librement et naturellement.

Cette mixité présente aussi l’énorme avantage de laisser le temps à la personne qui le désire (femme comme homme) d’aller vers la nudité publique, à son rythme, à son ressenti, à sa façon. En ne lui imposant, surtout, rien. La nudité est quelque chose de personnel, de profond qui ne justifie aucune imposition.

Cette mixité permet aux non naturistes de discourir avec des naturistes, ouvrant ainsi à ces derniers l’occasion de faire connaître les bienfaits de leur art de vivre. Et peut-être, grâce à cet échange de vue, de susciter des « vocations ».

Utopie ?

À suivre, …

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire