mardi 3 juin 2014

Poser nue, des moments d’exception. (1)

J’aimerais apporter ma pierre à l’édifice de ce très sympathique message dont Jean-François a fait le reportage récemment.

Au travers ses articles « le naturisme pas à pas », Jean-François vous a expliqué le pourquoi et le comment j’en suis arrivée à poser nue pour lui. Et surtout, ce que cela m’a apporté en confiance en moi et surtout en bien-être. Encore aujourd’hui. 

Lorsque le week-end dernier, j’ai vu Jean-François entrer dans la salle de bain de notre chambre d’hôtel, l’appareil photo à la main alors que j’étais sous la douche, un incroyable bonheur intérieur m’a envahi. C’est tout dire.

Mais, à l’âge de 47 ans, l’envie m’a prise de poser nue pour un autre photographe que lui. L’envie de savoir ce qu’un autre regard artistique sur ma nudité pouvait m’apporter. Si j’y trouverais le même plaisir d’être qu’avec lui. Et recevoir d’autres photographies, peut-être d’un autre style.

Pourquoi nue, me direz-vous et pas habillée ! Je ne me serais jamais imaginée poser autrement que nue pour un autre artiste que Jean-François. Et je ne voulais pas poser nue pour une artiste. Je voulais vivre les mêmes instants que j’avais vécus 17 années auparavant. Je ne voulais pas poser habillée pour Jean-François. Ce qui me fascinait, c’était de pouvoir réaliser ce rêve d’obtenir des photos de moi nue. Cette nudité qui me fascinait tout en me hantant !

Sans perdre de vue qu’à l’époque, cela faisait trois années que je dessinais et sculptais du nu féminin avec une admiration pour ces modèles nues !

Je voulais revivre ce moment d’exception de me présenter nue devant un artiste avant qu’il me photographie. Je ne pensais pas à cette époque au body-painting et encore moins au moulage sur corps.


Je voulais surtout savoir si j’oserais le faire, … Comme 17 ans auparavant ! Cela n’avait pas été facile du tout devant Jean-François. Qu’en sera-t-il devant un inconnu ? 

A suivre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire