jeudi 11 septembre 2014

Naturisme et famille (59)

Bonjour tout le monde,

1995 – août.

Nous décidons de passer nos vacances d’été en Aquitaine.

Nous cherchons après un centre naturiste familial le long de la côte mais nous ne trouvons que des immenses centres naturistes dont le centre Arnaoutcho.
Annick refuse de passer ses vacances dans un tel centre. Nous nous concentrons sur un petit camping non-naturiste à Veille-saint-Girons..

Quelques jours avant notre départ, Coralline se casse le bras à la plaine de jeux. Triste pour elle à la veille de nos vacances mais nous partons quand même.



Nous passons alors nos journées sur la vaste plage qui borde ce camping, le naturisme y étant autorisé, nous ne nous en privons pas.

C’est alors pour nous la mixité de nos journées ! En maillot au camping, nu sur la plage. Ce genre de vacances ne nous dérange pas.

Annick retrouve cette joie de pouvoir passer ses journées nues à la plage en jouant Coralline.

Et oui, toujours cette belle complicité mère/enfant où la nudité d'Annick est normale pour Coralline.
Mais l'envie d'aller se baigner tente Annick.

La brise marine sur sa nudité lui donnant un sentiment profond de liberté.

Et de bien-être qui se lit sur son visage.

Mais avant, comme aux Pays-Bas, elle se lance à la recherche de beaux coquillages.



Annick prend alors la vague.

 Un jacuzzi naturel !

Houa !

 Renversant !

Voilà maintenant qu'elle se prend pour une sirène.

Des vacances magnifiques où toute la famille s'est retrouvée dans ce naturisme familial valorisant, revitalisant.

A suivre, ...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire